le gai savoir ?

Tout se passe comme si une totalité savante s’était incarnée dans l’homme en lui posant un voile d’ignorance , et une curiosité, sans doute sous condition, et ceci n’est pas sans danger, pour nous, et pour tout.
Si nous savions tout, si nous n’avions rien oublié de tout ce que nous avons redécouvert dans nos mémoires, pourquoi sommes-nous ici bas ? si ce n’est pour mettre ce savoir à l’épreuve de la vie ? et que cela nous appartienne en chair et en liberté, probablement . Mais alors, que de tâtonnements dans nos expériences … et que de souffrances … le monde s’inflige à lui-même.

Cela signifie qu’on est loin d’avoir recouvré la mémoire ? ou atteint ce qu’il faut comme sérénité ou apaisement ?

ou les deux hypothèses qui marchent ensemble ?

Quand on songe que nous étions en entier dans une seule cellule, comment aurions-nous pu supporter ce fait-là si nous étions pleinement conscient ? et comment serions-nous aujourd’hui conscient s’il n’y avait pas par cette cellule une continuité de la conscience ou d’un savoir qui nous précède ?

Mais l’homme est dans son corps comme dans une seule cellule, avec une conscience qui peut s’y épanouir, dans les conditions requises.

Le sont elles ?

Accomplissons-nous ici tout les voies possibles qui nous ramènent à ce que nous étions ?

Ne serait-ce pas ici question de destin , donc ?

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s