Des croissants pour croitre

Il faut que le vide soit grand pour que l’avidité se manifeste avec autant de force, et qu’à la longue nous ne puissions plus vivre, et que tout devienne chaotique. Sans doute, nous ne percevons plus ce que le vide signifie, soit parce que nous avons été privés de parole, soit d’écoute. Ce qui a pour effets de mettre tout le monde à dos, chacun se repliant sur ses satisfactions premières, animales, viscérales pour ne pas dire bestiales. Voilà, à force le jeu collectif devient démoniaque, comme une mécanique folle qui rend tout le monde esclave de règles impossibles à transgresser, et dont plus personne n’a la maitrise. L’argent , par exemple, est un acteur dont nul ne peut se passer, contre lequel nul ne peut s’opposer de fait, comme un virus. Mais, l’auto, dans ce contexte donné, c’est pareil, c’est à la fois vital pour les usagers, et pour les industries d’en vendre et d’en produire de plus en plus. Idem pour toutes les chaines de consommation et de production, tout ce qui épuise les ressources. Je me demande ce qui va bien pouvoir nous sortir de cette boucle infernale qui s’amplifie. On peut douter également que la décroissance soit une réponse satisfaisante, si elle n’est pas compensée par autre chose qui relève de la conscience, de quelque chose qui nous élève et nous éclaire. Là, dans cet enjeu, chaque voix devrait compter, chaque humain ayant forcément sa singularité , sa poésie particulière qui donne à vivre. Mais si on l’étouffe ? c’est franchement mal pour tout le monde.

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s