comme quoi tout est faux sans vérité vécue

et comme tout, dans ces conditions est diabolique, démoniaque, trouble. Atroce, puisque nous n’avons pas de cartes pour jouer. Alors, il reste la révolte, mais on se heurte à la violence des forces répressives, qui sont assises sur le droit, et l’administration du désastre.

Les puissants, les détenteurs de rentes, comme les seigneurs des temps anciens, vivent dans des châteaux, gardés de murs et de vigiles, puis les rues sont gardées par les polices d’état, afin que rien ne bouge. La machine continue à tourner, avaler la terre, les arbres, vider les mers, et asservir les populations qu’ils haïssent de façon sourde.

Alors voilà, il y a dans ces sphères là une parité réelle. Les comptes en banque, les actions, sont dans les familles et les clans, qui se détestent mais s’arrangent pour tenir le prix en laisse, leur seul critère.

L’humain ne valant rien, n’étant qu’une chiure de mouche. Bientôt supplanté par les intelligences artificielles et les robots.

Étonnant comme ce monde organisé est fondé sur la fiction la plus scientifique, sur des modèles et des plans, sur des calculs. Une fois la machine paramétrée, programmée, les bêtes doivent rentrer dans l’étable.

Tout comme nous utilisons nos autos, et nos ordinateurs, nos smartphone, et nos convecteurs, notre gazinière et ouvrons nos boites de conserve.

Corps animal attaché au poteau. Plus un souffle ne nous traverse ?

Bisous.

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s