Disparition diverse

Des grands & des petits animaux, des vies sauvages, des peuplades naturelles.

Pour quel futur ? Tristement uniforme comme les villes modernes où nous pouvons nous rendre en peu de temps, et revenir chez nous aussi vite, absurdement.

À quoi servent les heures, la marche, l’effort de traverser les paysages, à quoi servent les paysages , montagnes, rivières, plaines, forêts & océans ? à quoi sert le repos si on ne se fatigue guère ? à se délasser de l’ennui, de l’étonnement qui n’est plus là ?

Je vous recommande Ce livre, aux Éditions Fario

Au fond de la couche gazeuse – Baudouin de Bodinat

 

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s