Lettre à des amis comédiens : » Trop de tout, pas assez du reste »

Chers amis,

Ce n’est pas tout à fait par hasard si je m’oppose à cet aéroport, symbole d’une expansion sans frein. Dans quel monde veut-on vivre ?

Dès qu’on étudie ce qui se passe, on est sidéré.

Par l’état des sols, appauvris par la chimie organique, par l’état des plantes qui sont fortement carencées et donnent des fruits sans saveur, des fruits ayant l’air sains mais qui sont des poisons, sidéré aussi par l’ambiance radioactive dans laquelle on va devoir s’adapter donc subir une existence de malade permanent, sous contrôle médical. Je passe sur l’état des océans, une vraie poubelle, l’état de l’air et du réchauffement.

Également écœuré par cette course en avant qui sert les intérêts des rentiers mais jette les jeunes, disons certains jeunes n’ayant pas les dents longues, ceux qui ont encore conservé une sorte d’idéal, d’espoir en quelques relations vivantes et sincères, contrairement aux contraintes professionnelles qui sont biaisées et où l’on doit se soumettre à la loi absurde des groupes et de leurs appétits.

Quand j’étais jeune, je travaillais à la rédaction sportive de Ouest-France, mais dans mes moments libres, je ne causais jamais foot ou sport, je lisais ma philo, tu parles on m’a jeté … voilà, il faut faire semblant d’accepter cette loi du monde même si elle est stupide.

Tout est ainsi, tout est menteur, malhonnête. Avec l’âge arrivent les désillusions, mais il est trop tard. Alors on impose son ordre de vieux mais tout ceci est morbide.

 

Mais je ne dis pas non plus que les jeunes ont raison face aux anciens. Je dis qu’il y a eu un grave défaut dans les enseignements qui sont non seulement des paroles exercées mais des actes. Les leçons sont moins dans la bouche que dans le vécu en principe.

Où sont liberté égalité fraternité ? Tout ça vous le savez, mais quelle réponse donner au monde par conséquent qui pourrait améliorer la situation globale et ne pas subir ces lois infectes des finances, des puissances militaires qui extermineraient les hommes si on leur en donne l’ordre, de même ces lois morales aveugles qui génèrent des actions et immoralismes décadents.

 

Bref, le naufrage de l’humanité est possible. Comme le Titanic réputé insubmersible.

 

Il n’y a pas trop de monde sur Terre. Mais il y a trop d’inutiles. Là, je reprends ce que disait G.Bataille : «Nul n’a jamais réussi à me montrer ce que signifiait L’utilité.»

 

Voyez, j’ai l’impression que le monde sert plutôt le démon que Dieu, en vérité. Tout ceci par inconscience, beaucoup plus que par méchanceté à proprement dit, et par ignorance autant que par foi.

 

Tenez, il y a un auteur russe vivant en France au début du 20 ème qui a écrit « nous autres », livre visionnaire sur la séparation entre vielle et ruralité devenue sauvage pauvre et aussi malheureuse que les citadins sous surveillance constante, etc. Un monde artificiel, livre qui a inspiré A.Huxley et G.Orwell, sans parler des auteurs de cinéma.

 

C’est pour cela, ces raisons, des opinions si vous voulez, qu’il faut juste remettre la Bête à sa place.

Qu’elle voit que tout ne lui est pas permis.

 

Amitiés

Eric

Publicités
Cette entrée a été taguée . Ajouter le permalien à vos favoris.

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s