Viatique 36 – Tour de roue

Non nul n’est ombre
lumière éteinte oui
lumière morte ou endormie
flamme tue parole empêchée
de se dire de se vivre
au diapason des univers vides

Naissance et connaissance

tour-de-roue

Quoi que tu croies et penses, quoi que tu vives et fasses,
Tu n’es ici qu’une ombre de passage, c’est tout.
Des milliards d’humains n’ont laissé d’eux aucune trace.
Tu as beau vouloir répandre les tiennes partout,

Il n’est rien, finalement, que le temps n’efface.
Ce monde n’est qu’un décor où l’on joue à vivre ;
L’on s’y peut faire un nom et se tailler une place,
C’est toujours d’un mauvais vin que l’on s’enivre.

Mais « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets
Dont ils chérissent les causes. »* Tout notre monde, en fait…
Chaque époque se croit supérieure mais recommence

Les mêmes erreurs, sans cesse. La roue tourne à vide ;
Le haut descend, le bas monte. Chaque temps est avide
De se dévorer, au point que c’en est démence.

Marc

* Voir Sagesse de Bossuet

Voir aussi sur La Nouvelle Héraldie ou Noblesse et Art de l’écu

View original post 7 mots de plus

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s