Inégalité, pourquoi donc les révolutions échouent toujours ?

Forcément, naturellement, nous ne sommes pas égaux. Il y a des forts, des faibles, des doux, des violents, des rêveurs et des pragmatiques, des avares et des généreux, des gens sains et des maladifs. La main gauche est plus fréquemment maladroite. La droite occupe tout le terrain et laisse à la gauche les miettes ainsi que les tâches pénibles, les conditions de misère. La gauche, une sorte de gauche véritable est en très petit nombre. Face à tout ce monde qui aspire à la possession, qui s’accroche à ses propriétés, derrière ses enclos, ses murs et résidences sous vidéo surveillance ou alarme. Les hommes sont plus proches des chiens qui tiennent à leur os, que de la louve nourricière…

Ce qui fait que l’inégalité naturelle devient une inégalité de fait, et beaucoup d’existences malheureuses. La minorité est toujours à gauche, avec quelques voix au milieu d’un large consensus d’un ordre et d’une hiérarchie considérés comme justes. Pourquoi donc les révolutions échouent toujours ?

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s