Une chienne de vie

Je me demande pourquoi aurions-nous besoin de nous sauver si nous étions bien. Bien dans tous les sens, bien dans notre peau et dans celle de ceux que nous aimons, bien dans nos pensées et nos actes, sereins, jamais au bord du vide, ou attirés par toutes sortes de destructions de nous-mêmes ou des autres, ou encore, selon la conscience que nous avons, de nous tenir dans un mur d’indifférence, de distance, de rejet, qui met le monde à mort, ou pour le moins qui laisse le monde dans son malheur, sans consolation, personne pour rétablir le lien ou la flamme. Il y a la plume, ou le cri, la danse et le chant, mais en fait c’est tout de même un grand désert. Sans nul doute nous sommes seuls responsables de cet état lamentable, de notre pitoyable condition, seul détenteur de notre destinée, et de ce qui l’a engendrée. On ne peut toutefois pas sortir de là, sans une main extérieure. Une main informée qui ne nous renvoie pas dans un vide plus grand…
Je me dis, parfois, mon dieu quelle vie de chien … pour celui qui est sans chienne 😉

Le monde doit être bien en fait, bien mieux que ce que nous pourrions croire, les gens semblent à l’aise dans cette condition, même s’ils souffrent ou se droguent, même s’ils se font des guerres atroces.
À la fin, il me semble ne plus rien savoir de ce qui est vrai dans tout ce qu’on dit ou lit du monde.

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s