à sept milliards c’est moins qu’à sept ou dix dans une cellule

Quand un nombre considérable de jeunes gens ne savent pas quoi faire de leur existence, parce qu’ils sont nés très pauvres, dans des territoires, dont on peut se demander ce que veut dire ce mot employé à tout bout de champ sauf pour les champs.

Pendant ce temps là, d’une misère qui n’en finit jamais, d’une existence inutile, vide et vaine qu’on remplit à coup de drogues, de fanatisme dans les stades, comme si ces subterfuges qu’on distille à profusion pouvaient remplir le vide. Cela ne se peut pas, cela ne fait que tenir en laisse des masses qu’on envoie au casse pipe, que ce soit sous l’habit de policiers, ou la nudité des démunis, masses qu’on met en conflit afin de les tenir esclaves et surtout à distance. La ruse et la violence des pouvoirs demeurent intactes.

Et les opposants sont vraiment moux

Publicités
Cette entrée a été taguée . Ajouter le permalien à vos favoris.

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s