Un peu vain ceci

Disons toute cette agitation, beaucoup de nos actions ou de nos réflexions, dites ou non, tellement de moments qui sont réellement vides, ne débouchent sur rien, sur si peu de lumière, insatisfaisant, frustrant, gris.

Le monde se berce d’illusions, dans la grandeur, la masse et la quantité, le monumental, certes qui demande toujours du talent, des qualités et du travail, mais c’est toujours le chaos qui semble l’emporter, dans une espèce de violence éprouvante.

Nous sommes de toutes façons toujours mal informés, que ce soit par nos propres moyens de méditations, de pensées, d’analyses, que par les résultats des recherches et les médias, comme si le monde était sourd, aveugle, marchant tel un somnambule automate dans des couloirs tous préparés pour qu’il s’y précipite. Métros, autoroutes, commerces, vacances planifiées, objets connectés, tout cela justifiés par des motifs économiques, financiers obligatoires , comme si c’était la seule réponse possible de l’existence et de la nécessité. Ce qui fait que le monde dans ce vide marche comme un seul homme, un robot obéissant, ni trop méchant, ni trop bon. Disons, qu’il subsiste. Difficile de dire qu’il est un jardin épanoui.

Si bien sûr, il l’est aussi.  Et  cela apparaît comme miraculeux, de voir quand même l’Homme beau et rayonnant.

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s