Quand le piège que nous avons tendu se referme sur nous

ligne de ligne de de de milliards accumulés sur l’ennemi quel en vérité ? sûrement la nature

n’est pas le mot. mais pourtant ça ne peut que lui ressembler, la c’est une monstruosité, assassine, conquérante

c’est comme une bête qui n’en finit pas de grossir, et d’avaler tout sur son passage , de rendre tout horrible et monstrueux

tout concourt à ravager la terre au nom de quoi ? de quelle puissance absurde

Tout ceci est à proprement dit diabolique ou démoniaque ou dément.

C’est insoluble sans « Dieu ». Nous retomberions dans nos erreurs de gouvernement arbitraire et ignorant.

Dieu ? disons ses lumières , ou la vérité qu’il cache, qu’il niche et que nous pouvons trouver et reconnaître par moments de grâce dans le silence, la contemplation, l’amitié, ou la nature, les instincts retrouvés.

Parce que dans les conditions qui se présentent actuellement, nous sommes en train de perdre littéralement notre vie.

Voyez vous ?

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s