Tous ces écrits qui traînent partout

Peut-on faire l’économie de la nourriture symbolique et de l’essentiel que celle-ci nous donne ? Il est clair que dans la pauvreté spirituelle il faille combler avec quelques substituts chimériques, des masses de gadgets faisant illusion, une existence qui consume et s’agite excessivement, sombrant dans la violence naturellement, et de façon récurrente du fait de devoir se heurter aux limites territoriales des autres hommes, les uns contre les autres. d’où l’impasse nataliste, écologique et économique et cette tentative de s’en libérer. Mais ce qui a été possible par le passé ne n’est plus. Ou alors au prix d’une terre dévastée, gorgée de polluants de toutes sortes, de surveillances atroces, bref, une terre comme un camp de concentration et d’ennui, ou de drogues pour oublier la misère.
l’inverse, c’est à dire, la nourriture symbolique, la parole et tout ce que celle ci contient de lumières et d’or solaire nous relie à des dimensions supérieures à la fois intérieures et extérieures, elle nous « ordonne » et nous fait évoluer sans nécessité de faire mal, sans devoir prendre plus que ce qui est possible et nécessaire, ni perdre sa dignité, ni infliger .

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s