Si nous sommes deux ce n’est pas pour des prunes

Ce n’est pas pour se trouver entier complet, seul, dans son égo. Sinon, nos amours, nos désirs et tourments, nos redoutes de toutes sortes, nos joies ne seraient que des films que nous nous faisions. Non, si nous aimons notre aimée, plus que raisonnablement, passionnément, d’un amour qui nous brûle les ailes et accomplit en « nous deux » quelque chose d’impossible à partager ailleurs – sauf à recommencer toute notre existence- ce n’est pas pour perdre notre amour mais pour le rendre vivant, éternel.

l’aimée sera éternellement autre, mais aussi nous faisons un en lieu connu de nous seuls. C’est bien parce que nous sommes deux, que nous pouvons faire vivre l’amour , et également parce que nous sommes unis. comme un seul être. Disons que l’amour nous réunit, tout comme l’amour peut aussi nous séparer. Puis l’amour devient dans ces conditions universel. Nous avons le même regard sur l’univers., et des facultés créatrices qui évoluent de façon conjointe.

Bien entendu, tout le monde sait ça de façon intuitive, donnée immédiate mais faillible, tout le monde sans exceptions subissant les troubles liés à la condition terrestre, et au bal de la vie et de la mort qui s’entrelacent.

Quelque part ceci exprime l’idée de l’Unique. ( même si ce n’est pas trop clairement exprimé)

 

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s