Bon, bon.

Le sommeil, le bonheur, le sentiment d’apaisement, la bonne santé mentale, la sérénité, la douceur et la joie, la subtilité des beautés du monde, la lumière qui nous vient, et se trouve dans le regard tranquille d’un cheval, les yeux bleus d’un chien, le sourire doux d’un berger et celui d’un jeune gars gentil, enfin, bref, dans une foule un jour de fête, de gens retrouvés qui prennent le temps pour une fois, sans arrière pensée, juste celle de se rassembler dans un jardin public et de se parler sans précipitation, de se pencher sur l’idée de la nature à reconquérir, et préserver des dommages irréversibles.

Cela reste énigmatique, cette existence tenue dans les limites étroites du corps qui ne peut trouver d’issue que dans le lien fraternel, la reconnaissance et l’amitié. Alors que les lois voudraient nous faire choisir notre camp, et nous séparer les uns des autres, voudraient qu’on donne raison aux uns contre les autres, mais ne savent rien des conséquences néfastes sauf qu’il y a malheureusement comme des ressentiments troubles qui gouvernent ou voudraient gouverner les consciences et tirer profit de ces faillites.

Nul repos n’est accordé, la pression est toujours présente, instrumentalisée par des esprits pernicieux dont il faudrait de prémunir, des esprits littéralement coupables ou malintentionnés. Desséchant les âmes et désenchantant.

La vie n’est pas possible sans repos, le mouvement perpétuel est la mort assurée et ou la dissolution. Comme si l’idée de sacré était revenue sans appartenir à un quelconque groupe, une école particulière mais se trouver partout selon la bonne volonté.

Et puis, il y a tout ce que les rêves nous donnent comme lumières et clefs de connaissance, sans se crisper sur leurs interprétations qui sont forcément douteuses, parce que liées aux mots.

Tout se dessine. Ou s’écrit , mais non sur sur papier ou sur l’écran, mais sur la fluctuation des étoiles.

Mais bon, la vie est devant nous, toujours et pour tout le monde, rien n’est jamais fermé, ni définitif, tout est à faire, et à former, c’est ça qui est bien

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s