voix aiguë et voie grave.

Nous passons trop de temps à travailler pour des choses inutiles, répondre à de faux besoins , ou des besoins liés aux circonstances, qui transforment de façons négatives le milieu naturel . Nous ignorons tellement de choses de la nature, de l’ensemble des êtres terrestres, de la notion d’instinct qui habite bêtes et plantes, de leurs osmoses,de cet aspect de fusion des êtres avec la terre, & même avec le cosmos que nous, nous sommes naturellement hors norme , hors sol pour tout dire avec un mental dont nous usons mal, que nous rechignons à modifier alors qu’il y a tant à faire, au niveau de sa simple transformation, de sa connaissance et de la mise en pratique de règles de vie simples, à ce rythme, là, non seulement nous perdons la terre, mais nous perdons notre vie, malgré tout l’amour que nous pourrions manifester.

la question morale est une question non de morale dictée par des nécessités contingentes mais pour sauver aussi ce qui nous précède…

mais bien sûr tout est fait pour nous retenir prisonnier de ce monde absurde . du moins on n’entrevoit pas d’issue. surtout par les systèmes.


Un exemple, les moustiques, arrivent bien à s’adapter à nos poisons,, à tel point que leur piqûre devient véritablement douloureuse puisqu’ils nous rendent les poisons que nous leur avons envoyé. Pouvons persister dans cet empoisonnement du monde ? soumis à de faux impératifs
Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s