Que dire au juste pour ne pas trop s’égarer ?

Rien de spécial. Juste quelques mots à propos d’immortel. Dieu est immortel ce qui ne veut pas dire qu’il ‘est figé, immobile, immuable, non.

C’est comme nous,  à quelques nuances près. Nous renouvelons nos cellules en permanence mais sommes à peu de choses près le même dans un corps qui se transforme sans cesse, sauf qu’il y a une perte de proche en proche, et qui fait notre vieillissement, source de connaissance, et de modification du même. bref, nous mourons sans arrêt. sans en avoir vraiment conscience.

Avons nous conscience que la terre tourne autour du soleil en permanence ? il n’est pas nécessaire d’avoir cette conscience là. Nous vivons plus proche de cette perception d’un soleil qui se lève et se couche, d’un soleil mobile que d’un soleil fixe. C’est notre paysage, celui avec lequel nous vivons et éprouvons du plaisir, à contempler, et qui nous est utile.

Si nous prenons les éléments scientifiques de la science actuelle, on est renvoyé dans des zones inscriptibles et impensables même pour le plus grand des savants, l’univers est si vaste, à tous les niveaux, dans tous les domaines, qu’il est impossible d’embrasser la totalité.

Ne serait-ce donc que le biologique, le fonctionnement inouï des cellules, des organes, des différents systèmes sanguins, osseux, lymphatiques, hépatiques, rénaux, tous les accidents et événements qui ont décidé des effets visibles, comme si nous étions capables de maîtriser tout cela ?

Prenez ne serait-ce qu’une cellule, dans son fonctionnement, c’est un univers. immense.

Et ainsi de proche en proche jusqu’à cette mise en abîme qui nous semble sans fin.

Pourtant serions-nous rien ? Ce n’est pas ce que je crois, puisqu’il y a « Dieu » précisément et justement, sans lequel nous ne serions rien, ou disons simplement mortels.

Maintenant comment savoir dieu ? C’est bien par ce que nous disons qu’il se trouve ou se perd.

d’où l’importance des mots.

De même Dieu éternel, cela ne signifie pas perpétuellement dans le temps, comme nous.

Mais nous, sommes-nous vraiment dans le temps ? si l’on en croit la manière dont la physique  décrit le temps, et donc la matière, l’espace et tout, cette conception  du temps a du plomb dans l’aile.

Néanmoins nous sommes encore autorisés à dire « je ».

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s