Une nuance

Parmi le flot des mots, je trouve qu’il y a une légère nuance.

Vous ne voyez pas ? 😉

Parfois certains jours ne rien dire vaut tous les sermons sur les montagnes.

Nos mots pouvant être comme du vent, nos écrits comme des griffures de chat sur le bois des fauteuils, ayant autant de sens.

Je dis cela après avoir parcouru quelques lignes de Spinoza, ce génie littéraire et philosophique, logique. Il avait raison, et avoir raison face au monde, ce n’est pas une bonne idée. Avoir raison ne suffit pas.

Ce qui doit compter est mille fois plus probant que les mots, c’est la capacité à souffrir, et à pouvoir. Cette violence de la vie prise dans la chair, et qui cherche sa délivrance.

Le monde est prisonnier de sa condition, les pouvoirs, magiciens du bien et du mal, n’attendent pas de preuves verbales qu’ils ont depuis des lustres de la réalité des dieux, ou de dieu. Ils en savent un rayon. Mais toute la difficulté tient au fait que les dieux se tiennent de l’autre côté et que pour savoir se rendre auprès d’eux, ce n’est pas une mince affaire. Se rendre auprès d’eux ou leur emprunter leurs pouvoirs ?

Ce n’est pas la même chose que d’avoir simplement raison, c’est une question d’efficacité dans le monde. Pour tenir le monde en place ? ou pour quelle autre intention ?

Qui sait ?

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s