Réflexions sur l’état du monde

C’est un spectacle plutôt affligeant, assez triste dans son ensemble. Si l’on ne prend que les apparences, tout peut paraître aller bien, l’herbe est verte, les arbres sont en feuille, on voit encore quelques insectes qui viennent butiner, et même des abeilles sont venues poser un essaim sur les branches d’un arbre voisin. Le facteur passe tous les jours déposer le courrier dans les boites à lettre et nous avons du pain, des fruits, des légumes de bonne qualité, nous pouvons assister à des concerts, du théâtre, en somme les choses semblent encore en vie.

Mais dès lors qu’on creuse et regarde de près, la situation est beaucoup plus sombre. Prenez l’état des centrales nucléaires, avec les effets réels sur les corps atteints de leucémies, chiffres à l’appui. Mesurez la radioactivité dans les enceintes et dans un périmètre proche, facteurs invisibles, maladies cachées par les autorités. Prenez en compte les montagnes de déchets de matières radioactives, cela représente en volume, un cube de 165 mètres. ou un parallélépipède de 2200 mètres carré sur un mètre de haut. tout cela de déchets hautement dangereux, qu’on veut cacher à Bure.

L’image est nettement moins belle et radieuse. Puis si vous vous promenez près d’une centrale, vous y voyez un monstre de béton, et de tuyaux au bord de percer et qui ne cessent de diffuser les toxiques.

le Nucléaire, c’est terrifiant. Les pouvoirs qui ont instauré cela n’ont jamais autorisé les communes ou les particuliers à produire leur électricité. monopole de l’edf. Maintenant, c’est possible mais c’est bien tard, le processus nucléaire nous a pris en otage.

Second point, la terre, l’agriculture. La conversion en bio est délicate sur des très grosses exploitations, et surtout si on prend en compte le fait que les sols sont morts. Ce qui non plus ne se voit pas. faire revivre un sol est un pari difficile. Il faut plusieurs années pour qu’il devienne fertile naturellement, et il faut toute une chaîne vivante pour cela: petites mains, engrais organique, équilibres phytosanitaire, lié aux organismes vivants qui ne peuvent pas renaître d’un coup de baguette magique. Et un autre facteur relève des marchés. donc des prix, des possibilités pour les masses de pouvoir se procurer ces produits plus chers. Le monde préférant consommer autos et portables, vacances sur les îles, plutôt que du bon pain et légumes bio, locaux . Que plus personne ne sait cuisinier.

En somme les hommes vivent hors-sol et demandent du spectacle sportif, du cinéma. plutôt que du potager. Il demandent du rêve, et de l’image, plutôt que de l’action et ce que l’action implique comme effort et comme plaisir.

Tout cela, pour quelles raisons ? Parce que chacun effectue sa tâche esclave et répétitive au sein de son job, et en retour perçoit son salaire. Cet argent donc, est le sésame.

Mais celui-ci est devenu invisible lui aussi.

Et nul ne sait ce qu’il nous cache.

En vérité nous vivons dans un rêve entretenu par des illusionnistes fabricants d’armes, de mensonges dans les médias, de fausses informations, qui tiennent le monde sous sa coupe. et qui bien entendu fait tout pour se maintenir en l’état.

Les opposants, lanceurs d’alerte sont emprisonnés, tués selon les pays. les gouvernants n’œuvrant que pour réprimer les voix qui s’élèvent et dénoncent ces impostures et ces crimes. Il savent très bien que leur système est au bord du gouffre, mais comme tout systèmes ils sont dedans, ils doivent obéissance. Ceux qui, ingénieurs, directeurs, scientifiques qui montrent l’impasse sont éliminés.

En quelque sorte, un militaire qui serait pacifiste a peu de chance de rester militaire. tout comme un curé sceptique qui interroge sa hiérarchie sur le bien fondé des messes et sur les cultes, sur la présence réelle du divin en ces moments là.

Voilà, nous vivons sous la domination de fanatiques extrêmement dangereux mais qui passent pour des gens brillants, et nous promettent une sortie de crise et un société débloquée.

Depuis le temps que la société est bloquée… par ceux qui la bloquent.

On est dans ce piège, depuis combien de millénaires ?

Pourtant il y a du monde sensible et cultivé qui ne cesse de tirer la sonnette d’alarme, et de donner des clefs, par tous les poèmes et toiles, par toutes les musiques qui sont des traces du Vivant Éternel auquel nous devons rendre Grâce.

 

 

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s