La Terre , égarée.

Hier soir, nous sommes allés voir un documentaire intitulé « le peuple invisible » de Richard Desjardins et Robert Monderie. Histoire de se remémorer les drames vécus par les peuples amérindiens, les mêmes drames que ceux vécus par les Aborigènes d’Australie, et tous les peuples chasseurs cueilleurs, vivant de façon simple, comme les Numbas, et des milliers de peuples qui ont été exterminés, ou s’ils survivent doivent se plier à nos civilisations.

Je m’interroge sur la santé mentale de notre monde, sur sa bonté, sa lucidité, son honnêteté intellectuelle, et sa morale.

Quand on songe que tous ces agissements furent le fait des religions, sans lesquelles les exactions n’eurent pas été possibles, parce que les peuplades n’ont accepté les colonisations que sous cette pression des religieux, leur faisant croire au salut de leur âme, les dupant spirituellement, ce qui fut assez facile vue leur naïveté, et leur faiblesse, vu leurs divisions en une multitude de petits clans, sans organisation.

En somme, leur destruction est exactement comme cette destruction des milieux naturels.  Tout cela repose sur un terrible mensonge, une imposture venue du fond des siècles ou de plusieurs millénaires, qui fonda nos empires.

Le fait religieux n’a rien à voir avec cette dimension divine de l’homme, de la nature. Il n’est qu’un instrument de domination. d’asservissement à quelques visions folles et aveuglées par leur foi, des fanatismes à l’état pur. Le fait religieux a envahi également le champ scientifique, et les doctrines. Il ne faudrait pas que vous pensiez que la science est indemne de croyance, qu’elle est objective, et uniquement fondée sur les faits et l’expérience détachée de tout contexte et de direction de sens. Non elle en est complètement imprégnée, sous emprise des sens et des visions sous-jacentes, de credo.

Le monde est égaré. Cet égarement est terrible. à voir le nombre de suicides, par exemple chez les algonquins, les jeunes ados qui font des enfants, les drogues, l’obésité, les maladies, bref, le malheur et l’impuissance totale des générations noyées sous le rouleau compresseur de cette civilisation qui a pour principe la domination de la nature, et de ses éléments.

Comme si nous étions maîtres des univers, et des lois.

Les peuples naturels ne se pensaient pas maîtres mais du moins, leur mode de vie n’était pas si dommageable pour eux-mêmes, ni pour la Nature, ils devaient lutter pour vivre mais la différence c’est qu’ils ne pouvaient pas être aussi malheureux. Ils étaient sûrement des peuples heureux et sans histoire, ils vivaient. ( éprouvant à la fois le bien et le mal )

Nous , colons, exploitants, esclavagistes, racistes, suprémacistes, imbus de nos techniques et de nos puissantes armes, de nos arts si brillants, de nos économies n’ayant jamais assez de richesses et de possessions, toujours en crises et en guerres , avons éliminé un grand nombre de peuples sans histoire, et brisé leur cultures, rendu ces peuples dans un état lamentable et perdu. Peuples naufragés désœuvrés, fils coupés de leur vie. langues, cultures, arts, etc. perte de sens et et misère noire. La honte absolue pour les états soutenus par les religions. le déni de la vérité. ( on leur fit plus de mal que du bien )

J’ai un peu vécu ceci de très près, et constaté quand j’étais jeune, le naufrage humain que cela représente. il y a des choses qui sont impardonnables. Et si je songe à la vie que certains de nos contemporains pauvres vivent actuellement, dans les cités délaissées, dans l’inculture et les nourritures fausses qu’on leur impose, 

les mauvais soins et les travaux ignobles, les irradiations et empoisonnements, etc, la modernité qui désormais recouvre la planète comme une gangrène, je me dis, non vraiment il y a quelque chose dans l’esprit des hommes qui n’est pas sain.

Mais voyez , il y a des gens innocents et des coupables, parmi ces gens qui furent censés savoir et créer un lien entre le Ciel et la Terre, ceci pour tous les hommes et la nature même.

Ceci ne tient pas. il y a une trahison. Oserais-je dire un blasphème, un péché contre l’esprit.

Tenez, rien que ceci : les religieux savent qu’il ne peut y avoir qu’Un Dieu Unique et Présent dans la multitude et la multitude des dieux et de ce que ces mots signifient, mais toutes ne se firent jamais que des guerres de religions pour imposer le leur, qui n’est dans cette condition là que leur vision aveugle.

Nous avons vu de quelle folie il s’agit.

Pour certains, on peut dire : « c’est mort »  et se demander comment ils vont en sortir. Ceci désormais concerne toute la terre, ne croyez pas que les jeux olympique ou le mondial, ou les grands pèlerinages, ou les hautes tours, ou l’informatique vont sauver quelque chose.

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s