Le monde malade

Le monde malade c’est un corps malade, ni plus ni moins. Il n’y a pas de santé du corps sans une santé de l’esprit. Celle-ci est fonction d’harmonie.

Prenez un médecin qui se dit chrétien, ou autre chose, mais qui ne verrait dans le processus de guérison ou de maladie que des facteurs d’ordre matériel, de molécules, de circonstances et d’accidents. Ce serait contradictoire avec tout ce que nous enseignèrent les médecines spiritualistes, de guérison par magnétisme, d’imposition des mains, de prières et pensées. Évident que la mauvaise foi ne voudrait à peine accorder un moindre crédit à ces faits d’ordre incompréhensible pour la raison rationnelle, mais qui sont là cependant malgré le refus des sciences officielles, selon les pays où cela se produit aussi.

Par exemple, quand Jésus disait qu’on ne peut pas soigner celui qu’on connaît très intimement, cela signifie qu’il y a une relation spirituelle qui opère dans les soins.

À l’échelle de la terre et du monde, qu’est-ce qui pourrait nous soigner et nous délivrer du mal ? 

Ben voyez, il m’a semblé comprendre qu’en dernière analyse de ce que nous sommes, nous n’avons jamais de compte à rendre qu’à notre conscience, notre libre arbitre. Aussi bien sur le plan de la personne, de l’individu seul, que du collectif, de l’ensemble. Nous savons désormais que se joue sur terre le destin de notre humanité collective comme un seul Être, une seule personne. Le guérisseur est un être extérieur qui non pas nous guérit mais nous indique où trouver nos propres voies de guérison, de salut, donc.

C’est pourquoi se déchirer à propos de Dieu déchire l’humanité en tous les hommes. Cela ne risque pas de nous soigner. Se déchirer tout court sur tout, idem…

Mais attention, parce qu’ il peut y avoir de nombreux pièges dès lors qu’on se tient même de bonne foi, dans la certitude sur sa position, et qu’on n’accorde pas trop aux autres, ou avec ces masques d’hypocrisie ou d’arrière pensée. pensant que les autres , après tout ne sont pas sur la bonne voie… On serait dans un jugement qui  enferme autrui. Autrement dit il y a ou il n’y a pas de mur du tout, pas le moindre soupçon de mur.

Ce qui est plus délicat qu’on croit de prime abord et qui exige beaucoup. Beaucoup.  Vous savez bien qu’on bâtit des murs en ce moment, alors …

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s