quelque fois, des étincelles

simple comme un arbre est chair

vous ne trouverez pas eau delà

le fil se rompt si le fils rompt

où allez vous avec vos époux

pauvre monde où tout serait séparé

coupure des rochers montagne des morts

absurde question si vous refusez répondre

je crierai tout ce qu’il me viendra

le monde s’abuse tout déraille

aller chercher le mort au fond

creuse et creuse, visite les profondeurs

dans les profondeurs brille la lumière

nulle face dans ce bouc électro

la beauté se tient dans son pays
collines, feuillages d’automne
brebis que l’on nourrit,
chien compagnon,

les cités nous emportent dans des curieux horizons désespérants par leur absurdité et la corruption endémique.

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s