Instinct de Vie

Instinctivement où en sommes nous ?

Instincts de survie, désirs qui s’éparpillent, suicides,  impression de se cogner à des murs, ou de se sentir séparé de soi-même,  où ne sommes nous ?

Partout ne règnent que confusions et déroutes, mots menteurs, et messages faux ou si peu lumineux, tellement erronés, que ce monde en devient une pitié, sans espoir et sans issue de secours, partout où l’on se retourne.

Non, ce n’est pas fichu. Mais va falloir se démener légèrement pour en sortir.

Prenez l’enfant. Rien qu’ici ça achoppe gravement. On veut un enfant, on fait un enfant comme on achète une chien gentil aimant, nous renvoyant l’amour en miroir, nous aimant dans un monde sans amour, ou dans ce monde désert et où nous nous sentons finalement très seul, enfermé dans notre ego, dans notre sac d’os et de conditionnements.

Certains disent l’ego est illusion, c’est faux. Ce qui est vrai c’est que l’ego, le je, est enfermé, pris dans son piège, et cherche sa délivrance qui débute par la pureté de l’amour. L’amour donné, l’amour reçu, le courant passe, on est consolé et on se sent vivre, sinon on se sent mourir. C’est simple.

Alors dans ce jeu existentiel, où nous sommes forcément soit dans ce corps d’homme soit de femme, entités naturellement séparées, qui cherchent leur unité d’être dans l’unité de l’être et dans l’union des êtres, il naît l’enfant qui est fruit simple des amours que nous avons donné. Disons, normalement, c’est à dire quand nous sommes assez sains d’esprit et de corps. Et que nous ne mêlons pas l’amour avec nos désirs sexuels.

L’enfant instinctivement aime et cela est absolu. Il est l’amour des parents. il est ses deux parents. Il porte en lui les deux. et dans la séparation naturelle il se cherche, il cherche son âme, un mal pour un bien. une séparation initiale pour une union finale.

Comprenez qu’avec les artifices qu’on nous impose comme moyen de reproduction, le lien la filiation, tout cela risque de nous entraîner sur une pente étrange d’être humains déboussolés, et comme nous le sommes déjà grandement… en ayant perdu tout lien aux être de Nature qui nous précèdent, qui ne sont pas des peluches mais des forces et des enseignements, des images de toute le potentiel inclus dans la Terre , c’est à dire toute la Vie qui s’y exprime afin que nous retrouvions la nôtre. C’est à dire précisément le je initial , originel,  d’où nous venons.

De cette union finale, là, la vie début véritablement. la Science étant incluse dans la vie. Elles sait. Cela nous fait prendre nos distances avec ces soi-disant sciences qui ne sont qu’expérimentales, et hasardeuses.

Tout cela pour compenser la rupture du lien, ou le voile, c’est à dire notre ignorance.

eh ben…

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s