Ce qu’on dit est insuffisant

Insuffisant si nous n’en percevons le sens.
La nature est un système. Pourquoi en sommes-nous arrivés à la trouver mauvaise au point de vouloir l’améliorer ?
Comment pourrions-nous nous améliorer, me semble plus important. C’est impossible sans reconnaissance, si nous ne reconnaissons pas le Chemin.

Mettons que si. Là, nous nous sentons vivants, ce qui ne nous épargne pas la souffrance mais cela ne nous rend pas mauvais, méchant, calculateurs, rusant pour soumettre le monde à nos désirs.

Nous devenons comme ce chien aperçu ce matin sur un parking qui attend son maître, un petit corps aimant, transcendant sa souffrance et attendant son dieu, son amour.

Ce n’est pas tout à la fait la direction qu’empruntent les hommes, qui par défaut sont transcendés par les systèmes précédents, la nature mal aimée, les religions qui n’éclairent pas mais soumettent et cloisonnent, les systèmes politiques répressifs,  économiques, bref, tout ce qui nous enferme.

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s