Tout n’est que jeux de pouvoir

Tout n’est que jeux de pouvoir
Pouvoir des mots, pouvoir de l’ombre, ruse du serpent.
Pouvoir rendre le beau, pouvoir se faire belle,
Pouvoir voir et savoir comment
Pouvoir faire faire des choses impossibles aux masses inertes, de la matière et de l’esprit.
Pouvoir donner la vie à ce qui est mort, même si c’est folie.
La volonté de puissance est folle.
Entre l’homme et la femme mêmes il y a cette volonté dominatrice, chacun usant ses armes.

Tout cela parce qu’ici, cette terre est comme une prison perdue aux confins des univers, humanité oubliée d’elle-même et des dieux qui nous firent naître.
Qu’il ne suffira jamais d’avoir. Et demeurer ici. Que nous savons, et cela depuis toujours, que nous avons un lieu d’éternité inscrit en nos mémoires. Que tout doit concourir à reconstruire en nous ce lieu et savoir s’y rendre par delà toute souffrance. Comme nous franchirons l’ultime porte.

Mais pourquoi tant de maux sont jetés dans ce monde ?
Serait-ce parce que nous ne savons ni voulons penser et entrevoir ou recevoir les voix de cette autre vie qui toujours nous attend ? Ou bien parce qu’il se présente tellement de bruits, il se fait tant de chocs que nous en avons perdu l’ouïe ?
Ah qu’ils sont laids les hommes qui veulent régner et ne nous conduisent qu’à notre mort certaine, ce sont les derniers bourreaux de l’humanité. Cependant, il faut que les hommes aient du pouvoir, qu’ils ne soient pas réduits à l’impuissance et à l’esclavage, sans ouverture, sans nulle possibilité de fuite.

Faire jaillir cette flamme donc. Ranimer le feu. On sait bien que tout est fait pour l’éteindre, et nous tuer. Nous tenir à merci. Nous anéantir comme le sont déjà nombre d’hommes n’ayant plus rien. Soit qu’ils sont tombés dans la déchéance des alcools, soit dans la violence des crimes infernaux, des divers trafics des mafias, et ceux qui n’ont que leur corps à monnayer, livrés aux dernières amertumes.
Là, pour ceux là nul salut possible. Le monde les tenant dans ses griffes. Il ne reste que la tombe. Et puis, il y a beaucoup d’autres situations où la vie ne trouve pas sa vie.

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s