In oui

Ce qui est impressionnant c’est de réaliser la beauté qui se lit sur certains visages et en sens inverse, la laideur et les maux qui accablent le monde. Il y a quelque chose qui nous parait irréconciliable dans cette rupture. Comme un gouffre douloureux, un baume qui nous manque. Une envie de rejeter la noirceur dans ses œuvres sinistres et crimes inexpiables.

Est-il pensable que cette laideur aussi nous appartienne ? Qu’elle nous incombe et nous serve de leçon ? je crois que oui, si nous nous penchons de façon juste sur les replis secrets enfouis des passés, sur l’oubli et les ombres, sur l’impur qui nous fit tomber, et faire mal. Nous ne sommes plus ces anges adorables, mais nous pouvons nous délivrer.

À quoi devons-nous dire non ?

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s