L’histoire en queue de poison

Voilà nos brillants résultats en économie.
Peuples appauvris, terres gorgées de détritus, mers mortes.
Productivité accrue pour dégager des surplus et ainsi fabriquer armes et avions, tourismes de masse, demeures avec piscines et climatisation, repas variés à l’infini, loisirs, spectacles, concours de chansons et de théâtre, lampions boulevards illuminés et flux de voitures brillantes de mille feux. Pléthore de smart phone et de boutiques de tissus venus de tous les continents. Peuples riches en bien et pauvres en vérité.

Tout ceci, est-ce de l’économie ou l’expression d’un vide colossal ? des abus de pouvoir des sphères dominantes imposant leurs modèles et leurs modes ? leurs techniques et machines parfaites comme des moteurs ronronnant et vrombissant, rotation impeccable des turbines, au micron près.

Et alors, si la nature n’est plus rien que vague souvenir ? Absurde est le mot, aux effets terrifiants mais qui passent comme normaux.

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s