Le rôle de la France

Sur scène chaque peuple, pays ou nation joue un rôle, parfois mauvais, parfois beau. Paris sur scène ne coule pas de source. Cela devient extrêmement confus. Même dans l’esprit de ceux qui font profession de rendre les choses intelligibles. Il en résulte un état de santé plutôt négatif qu’on veut à tout prix nous faire croire comme étant bon, quoique réformable pour l’améliorer.

Rien ne va plus sur cette planète. Il n’y a aucune raison pour ce soit mieux en France, prise dans ce tourbillon mondial où tout est entremêlé, embrouillé. Les organismes en théorie au-dessus des nations, n’y pouvant pas grand chose pour résorber les dégradations en cours. Comme si les finances avaient d’autres motifs que leurs chiffres d’affaires, ou que les industries pouvaient être vertueuses dès lors qu’elles touchent à des matières dangereuses. Nous sommes dans un bain matériellement très pollué, et très déraisonnable.
Tout ceci relève de notre Esprit. Non pas de notre regard, de notre jugement qui serait sombre, et ne voudrait pas voir la beauté effective, non, cela tient à une faille quelque part, une fêlure originelle. Dans laquelle s’engouffrent toutes les erreurs possibles. Toutes ces tensions qui découlent de cela.

Si nous nous trompons, si nous faisons erreur, je ne vois pas d’autres réponses qu’un retour vers quelque vérité pour redresser la situation. Mais la Vérité n’est pas quelconque. Ni la propriété d’un seul, d’un groupe ou d’une communauté. La Vérité se tient hors du Champ humain. Hors de toutes ces histoires, et volontés singulières de chaque nation, n’ayant eu de cesse de lutter pour des finalités qui sont loin d’être claires, et innocentes.
la Vérité n’est ni dans la puissance des nobles ni dans celle cachée des clergés. Elle n’y est pas absente non plus, dans sa face négative.

Pourquoi La France ? son rôle n’est pas au dessus, ni au dessous. Chaque peuple joue son rôle à condition qu’on ne le lui prenne pas,  l’élimine, ou la fasse taire.

Nous ne sommes plus rien si nous ne pouvons exprimer librement nos pensées, et si nul ne nous écoute. C’est valable en tous sens, pour tous. Et partant de là, d’une ouverture, il n’y a plus de frontières comme des murs mais des séparations de respect.

Des œuvres qui peuvent devenir communes & Intérêt commun.

Mais vous savez que nous avons derrière nous des générations de conflits, de sectes qui n’eurent de cesse de se maudire en faisant bonne figure, en bonne conscience lors de toutes ces exterminations par ces appareils à dominer et écraser les voix multiples du monde.

La voix de la France n’est ni pire ni meilleure que celles des autres peuples parlant d’autres langues. Mais elle ne se confond pas. Nous ne parlons ni pensons de la même façon que les anglais ou les allemands, les japonais ou les turcs. Même les musiques respectives se distinguent. Nous ne pourrions dire qu’elles sont supérieures ou inférieures. Elles apportent chacune leur spécificité, nous ouvrent des horizons et des sensibilités précieuses pour notre évolution, pour notre élévation.

Pourquoi l’Europe voudrait uniformiser les voix ? Cela me parait totalement anormal et erroné. Fondé sur une domination qui n’ose s’avouer et mettre au pas – lequel ? – les peuplements différents qui l’habitent.

Lois des marchés, mercantilisme ou libre échangisme, lois des banques, impératifs économiques comme un impérialisme, militaire, technologique, politique, ayant quelque part un Centre.  Même si celui-ci est diffus.

Qui donc veut régner sur l’Homme ? Comme sur le corps complexe de toutes choses.

Il est humainement impossible de saisir les tenants et aboutissants d’un corps humain dans son ensemble, et sa profondeur, tellement les éléments épars sont en nombre illimité et les réseaux de relations noués. De la même façon, il est impossible de décrire les causes et effets des faits de l’Histoire et d’en tirer une conclusion définitive. Tous ceux qui ont essayé de peser sur cela se sont heurtés à des conditions qui semblent plus fortes et tenaces que leurs théories . Aucun isme ne tient.

Peut-on simplement minimiser les effets négatifs point par point au lieu de les aggraver ? Comme on prend soin d’un malade.

Voyez, il est impossible de croire que l’existence humaine n’est qu’un accident, ou un événement hasardeux, que nous ne sommes ici livrés à notre seule liberté sans devoir. Sans une Dette extérieure plus immense que celle dont on nous rabat les oreilles.

Nous avons beaucoup, énormément à apprendre, dans la fusion des âmes et la connaissance des plans transcendants, analogiques à la fusion nucléaire. Je dis cela en passant. 

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s