Hors de l’échelle humaine.

L’Histoire n’est jamais séparée de L’histoire de l’Univers. Les faits historiques sont en étroite relation avec l’Esprit de ceux qui la firent et qui ont laissé leur nom. Les noms des héros, négatifs ou positifs, sont simplement des repères pour ceux qui lisent les écrits  des événements, sans plus. Ces noms recouvrent des ensembles de pensée, et des actes, des philosophies, ouvrant ou fermant les horizons.

Il est possible que tout soit marqué par des invariants, mais difficile de savoir lequel. Excepté peut-être la solitude des Pères. Parfois bons, parfois très vengeurs. Ce qui est marquant, c’est cette capacité des empereurs d’avoir assassiné en masse pour arriver à leur fins. Ces passages à l’état de peuplades humiliées et asservies, à reprendre possession de position dominante, avec cette impression de rayonner, de fierté et d’honneur. Sans doute plus que de posséder des richesses et des biens, les hommes qui firent l’histoire se situent dans cette volonté de pouvoir. Une certaine idée de la liberté en quelque sorte. Il est probable que l’humain se caractérise par cette impossibilité d’être esclave d’un autre humain sauf de façon tout à fait provisoire, en attendant son heure.

Le capital, le savoir, qui est une autre forme de capital, ne sont que des outils au service de ceux qui les détiennent et s’en servent à leur tour pour imposer leur volonté, pour mener le monde à accepter leur pouvoir, en dépit des souffrances et des chaos qu’ils engendrent.

On dirait que ces phénomènes peuvent se perpétuer à l’infini. Comme une roue de la fortune tournant sans jamais devoir s’arrêter. Ben voyons, non, cela ne se peut, il y a des échéances comme des murs impossibles à franchir. La Terre se supportera pas plus que ce qu’on lui inflige. Il y a des limites.

Tous les signaux sont là, comme les symptômes d’une maladie. Ou de la Folie humaine qui règne. Plus inhumaine qu’humaine. Cela revient à dire que l’homme ne s’est pas retrouvé en vérité, qu’il n’a eu de cesse de faire jouer la balance d’un côté à l’autre sans jamais avoir trouvé son équilibre, sa justesse et sa mesure. Qu’il y eut toujours des lésés et des lésions dans le corps multiple de la terre, ne pouvant que dégrader l’état des choses et nous perdre.

Bon, parfois, au cours de ces basculements surgirent des lumières. Ce qui fait que nous sommes encore en vie. Mais vous le savez, les situations sont à notre époque sérieusement engagées dans un étrange couloir. 

Nous ne sommes plus dans le ventre de notre mère. Nous serions plus en cours d’expulsion. Comme si nous étions en dehors de tous les univers et de leur matrice, du fait d’avoir séparé notre histoire de celle des univers. Comme si nous avions perdu la mémoire des lieux d’où nous venons, et donc où nous devrions nous rendre.

Comment voulez vous vous rendre en un lieu si vous ignorez où il se situe, et comment s’y rendre ? Si vous faites fi de ce que vous êtes et de ce que sont tous les autres êtres ? Si vous n’avez plus le temps de vous penser.

Pris dans ces flux et tourbillons des Matières sans Esprit, la conscience peine à émerger.

Il reste que l’esprit est là dans la forme, mais s’il n’est pas soutenu, il en perd sa forme et devient monstrueux. C’est peu de dire que tout est devenu monstrueux de nos jours. Hors de l’échelle humaine.

Les religions ne sont pas de bonnes choses dès lors qu’elle enferment les mots dans des idées, dans un sens qui est mort. Au lieu de redonner Vie à la lumière que les mots contiennent. Et comment rendre vie à ces lumières si ce n’est qu’en les vivant ?

Là, nous ne ferions plus aussi mal. Les maux seraient là, mais nous n’en serions plus la proie. Nous ne serions plus otages de ces forces, de ces courants qui nous noient.

Nous serions comme des navigateurs sachant où se trouve le port naviguent au plus près des vents qui l’y amènent.

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s