Quelques mots et autres bidouillages

Le monde est mauvais, disons gouverné par quelque chose de mauvais. Le monde ne se confond pas avec les gens, les groupes, les ensembles petits ou grands. On peut le ranger sous le terme de Mal. Ce qui touche tout le monde. Le monde, ce n’est pas tout le monde. Le monde est plus sous l’emprise des lois mafieuses, secrètes, muettes, cachant ses armes et stratégies guerrières, ses projets de domination et de possession, en trompant, fabricant du mensonge, bref, quelque chose de très obscur, de très noir dans l’âme. Mais le Monde n’est pas tout. Il y a tous ceux aussi qui n’aspirent pas à cette emprise des forces négatives, et s’en remettent à des pensées et volontés bonnes et douces, sans arrières pensées sournoises. Sans cela, rien n’aurait survécu jusqu’ici .

Il est évident que ceux qui inspirèrent le Bien durent souffrir beaucoup et payer de leur vie pour que celui-ci vive. Cela ne vint pas par hasard. Les hommes, accablés par tant de maux, firent appel à ce qui est plus grand que le Monde pour porte de secours, et pour espérance. Pour tenir également le certitude que leurs peines ne sont pas vaines, et que la tombe n’est pas la seule réponse silencieuse.

On ne peut jamais vraiment expliquer les phénomènes qui se déroulent, les rapports des forces en jeu qui animent ce monde. Tout s’emmêle, et se noue dans les profondeurs obscure des mémoires, des désirs, des appétits et des vengeances, des soifs qui nous habitent et que nous essayons d’étancher.

L’Amour peut-il être impur ? Je ne crois pas. Il n’est jamais impur mais nous le prenons mal. Ce qui fait que dans le monde le mal est dominant. Et que nous ne comprenons rien aux événements qui s’y déroulent.

Pris dans ces jeux troubles de nos désirs, nous succombons au  lieu de transfigurer le Désir, force motrice, en Pure lumière. Bien entendu, c’est sacrément plus compliqué que cette tentative de description lacunaire . Plus entortillé en réalité dans ce sac de nœuds existentiel.

Mais voyez, les corps ne sont pas des sacs de viande, ou d’organes avec lesquels on peut jouer impunément, et bidouiller à loisir ou par curiosité, pour accroître nos sciences et forcer la vie à se maintenir hors des lois divines. Tout simplement parce que cette science est sans âme, donc sans réelle Conscience.
Le monde est mal dans son inconscience.

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s