Vieux débris

Si, par définition, l’Homme et la Nature ne font qu’un, c’est un suicide. Si on supprime la Nature, que reste-t-il de l’Homme ? Une entité qui se pense capable avec son seul génie de savoir & pouvoirs d’un démiurge touchant l’Universel et fait fi des souffrances qu’il engendre ?

Dans cette destruction annoncée ne voit-on pas une certaine forme de jugement et punition que déjà nous nous infligeons par la masse de nos égarements, négligences, prétentions multiples à régner sur le tout ? transformant la terre en une immense poubelle et nous tels des déchets, n’aurions plus d’yeux pour pleurer ?

Le Salut n’est pas hors de la Terre, hors de la Vie. Il n’est pas non plus dans l’obéissance à des morales qui nous emprisonnent, éteignant le Feu que nous contenons.

Sans doute se trouve-t-il dans la Raison,  et l’harmonie. Comme en mathématique les nombres marchent en raison de… en musique ou en poésie, en Amour aussi.

L’inverse, tout cela ne génère que des souillures, du fait de nos âmes souillées rendues insignifiantes et très maladives.

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s