L’idée monarchique, ou pour en finir avec le règne de l’arbitraire, absurde.

En vérité l’homme est Roi.
Un roi ne règne pas sans Reine.
Il ne règne pas selon sa volonté.
Il ne décide pas, il éclaire.
Son seul pouvoir est de voir.
Il a reçu, parce qu’il a su et pu voir.
Par ce qu’il donne à voir, il délivre.
Il ne prend pas la vie des hommes.
Ce ne sont pas des outils entre ses mains ni ceux de sa reine.
De sa position de Voyant, il ne tire aucun avantage matériel, ni domination spirituelle.
Il n’est l’esclave de personne.
Son Royaume n’est effectivement pas de ce monde.
Il n’est pas un Modèle pour les autres hommes.
Il est uniquement le signe que les hommes puissent trouver leur ouverture propre, voir par eux-mêmes et devenir aussi Rois.
Dans ces conditions les hommes forment une Assemblée vivante.
Les problèmes matériels peuvent commencer à s’alléger.
Ce qui règne parmi les hommes n’est pas une entité arbitraire et abstraite, c’est une lumière concrète qui traverse l’humanité, un souffle qui l’inspire. Au lieu de succomber sous le poids d’intérêts particuliers d’égoïsmes stupides.
S’il demeure une rivalité c’est au niveau verbal, des formulations, définitions, mais ne donne lieu à aucune hostilité, ni guerre s’il n’y a aucune transgression dans ces lieux négatifs de l’existence, dans ces tentations du Mal.

Il y aura toujours du Mal
mais celui-ci n’aura plus de prise
Si la Lumière est faite.
Et Fête.

De tout ceci il en résulte une politique effective, une sorte d’intendance intelligente, d’organisation sociale, de choix sociétaux, alimentaires, utilitaires, d’économie, de travaux qui se répartissent, de soins des hommes et des bêtes, des espaces dans lesquels nous nous vivons.
Rien n’est possible si le Tissu humain est dispersé, et cloisonné.
Rien non plus s’il y a déséquilibre des fortunes et des infortunes.
Cela ne saurait que susciter de ressentiments d’un côté et des haines de l’autre.

Ce n’est pas l’Amour des autres qui est le moyen premier, c’est bien cet Amour de la Lumière (laquelle, mon dieu ?) hors de nous, qui autorise l’amour entre les hommes.

Roi & Reine, dans le sens où la Lumière avant d’arriver au Roi passe par la Reine.

Toute une sagesse concernant la Royauté du couple, qui est à développer, relatif à l’idée d’union.

De même que nous ne sommes pas un amas cellulaire, que nous ne sommes pas exclusivement un corps, nous ne sommes pas les cellules d’un corps social. Nous ne saurions dire non plus ce que nous sommes.

L’idée du Fils revêt une importance insoupçonnée, de même celle de l’Épouse. Idée, ou Lumière qui ont toujours été mises au ban du monde.

Malgré les mots, ou à cause d’eux ?

Publicités

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s