Le labyrinthe dingue

Quelle est cette pensée qui réduit l’homme à une suite de nombre, ou à sa poussière, réduit à néant le sujet dans l’Un ? Réduit l’homme à son ADN. Numérisable.
Ne serions-nous, chacun d’entre nous dans notre singularité, et notre volonté, libre arbitre, errant dans nos droits à l’erreur, cherchant et parfois trouvant des lumières, que des forçats tenus d’ obéir à un principe suprême, un décret, une loi unique et totalitaire, sans que nous puissions en contester la moindre ligne, en toucher un seul mot, ce qui serait taxé de déviance ou d’hérésie ? Si, par définition Dieu est Tout, Je ne suis rien. Voilà à quoi nous devrions nous soumettre, faire abnégation de notre être, pensée, et sentiment que nous considérerions comme notre, nous devons faire allégeance à cette tyrannie absolue d’un Dieu unique et seul à être le bon.
Même s’il est le Bon, effectivement, dans les faits, dans ce qu’il est, dans son verbe, Nous ne sommes pas tenus d’y obéir en esclave, mais uniquement de le suivre, de le saisir, comprendre, entendre, voir, et donc de le servir par notre liberté et nos choix. Ainsi, nous servons une totalité qui vit, et dans laquelle nous sommes inclus, et qui vit parce que nous sommes vivants.

Dieu s’il est Un est aussi Un par Tous ceux qui sont.

Ce qui se passe dans ces moments où la terre entière semble prise dans une folie dont nul ne connaît l’issue relève d’un piège conceptuel, affiné avec le temps et avec la science développée au cours des siècles par des armées de l’ombre. Ces ouvriers œuvrant au noir, en secret, calculateurs, esprits animés d’une foi forte et fanatique, érudits en écritures et en tous ces domaines des sciences mathématiques, physiques, et informatiques, biologiques, veulent arriver à leur fin, simple en vérité, de donner Raison à la foi. Et prouver. Et d’imposer la Vérité unique. Objective. Incontestable. Infaillible.
De cela, nous ne sommes que pauvres objets relatifs et très mortels. Objets inutiles si nous ne livrons pas à l’im peccabilité.
Ceci ressemble fort à une purification ethnique.
Ne pardonnant rien. Mais faisant semblant de pardonner. L’horreur absolue. C’est comme si on voulait te guillotiner la tête. Pour t’imposer à sonder l’abîme. Exactement comme on forçait les hommes à la conversion. Cette tyrannie est tout à fait moderne et réactualisée, ses outils sont surpuissants. Et méchants.
Je me demande comment nous allons nous sortir de ce labyrinthe de dingue.
Sans doute faut-il que nous allions effectivement au fond, mais avec toute notre tête… Et le cœur bien accroché.

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s