Vide

Le Néant est tentant. Face à la quantité de choses, de mots, d’objets, d’actes signifiants le malheur ou la pauvreté, le vide existentiel, le sel devenu fade. Quand il n’y a plus rien que des violences qui voudraient nous entraîner dans le bal sinistre. Qu’en sais-je ?

C’est sûr ça finira mal mais bon, comme dans les plus beaux films. Sauf que là, il n’y aura plus de spectateurs, une fois que la poubelle sera vidée.

Ne se sentir rien, ou si peu pesant dans les affaires du monde, afin de ne pas s’y blesser davantage. Mais juste trouver ces quelques beautés qui demeurent encore et nous consolent. Après, où irons-nous, dispersés dans ces nuées d’orages, épousant l’image fugitive de nos rêves.

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s