De la boue lumineuse

Le présent n’existe qu’en fonction du passé et du futur qui le créent, qui lui donnent cette illusion d’être présent. C’est pourquoi du temps on ne sait rien, on ne peut rien dire, on ne peut le poser comme un facteur dans une topologie, dans un repère mathématique, sans prendre en compte le sujet percepteur du présent. Ce n’est pas nouveau, le présent est avant tout subjectif. Non, ce n’est pas tout à fait ça non plus. Le présent qu’on se représente est fonction de la psyché de celui qui perçoit, or on ne sait pas non plus ce qu’est notre psyché, sa réalité intrinsèque ou non. Le sujet pensant est constamment remis en cause en fonction de toutes les psychés environnantes, à toutes ses échelles existantes, selon les espaces. Définir l’espace relève de l’impossible dans la mesure où le psychisme est enfermé dans un seul espace, comme dans l’image ou la représentation d’un espace présent. Ce n’est pas dans les formules mathématiques ou géométriques qu’on va rencontrer de l’espace. Celui-ci gît dans les tréfonds de notre esprit. Espace et Temps sont fondés, mais ils sont indécidables à partir du relatif de notre temps et de notre espace, qui sont clos dans un seul présent. Celui-ci se dirige-t-il vers un Présent plus grand ? Cela impose une transformation de ce que nous pensons, imaginons, ou même rêvons, de nos actes également. Des liens qui se nouent ou se dénouent dans nos relations, et qui ont des effets considérables dans notre perception de nous-mêmes, qui autorisent ou non l’évolution de ce que nous sommes, ou vers ce que nous sommes dans des moments supérieurs, ou inférieurs, c’est selon. Tout ce que nous savons ou croyons savoir, tous ces énoncés savants ne relèvent que des apparences. Nous les nommons, croyant en conséquences en saisir le réel de même qu’en les numérisant, en en dénombrant la suite logique. La science, même celle dite dure, n’est qu’une science toute relative et non transcendante. Elle est capable de faire n’importe quoi, de produire du chaos dans le monde et de ruiner les efforts du vivant.

Ce n’est pas avec la seule intelligence qu’on peut évoluer positivement. On resterait prisonnier de la boue des apparences, dans le fond plus ou moins mort. Même l’intelligence de la nature ne suffit pas pour cette évolution, elle ne peut transgresser ses lois données, elle ne peut que réagir à ce qui l’agresse, ayant un instinct de survie, ne pouvant se diriger vers son anéantissement, c’est inscrit dans ses lois, sa chair, son corps. Automatiquement ou comme une mécanique implacable. Dans ce sens elle élimine tout ce qui l’entrave dans son existence. Humains compris. Surtout si ces formes ne sont que productrices de la boue de la pire espèce. Sans rien qui vient relever les habitants naturels et les milieux en harmonie.

Bon, se pose alors la question de la boue, ou du mal. De ce qui est au fond. Ce serait espace et temps sans psyché. Sans être. Sans lumière ? Ce serait la lumière qui fonde espace et temps. Quelle inversion…
La Lumière serait Mère. Matrice du réel. Accouchant de qui ou de quoi ?

La boue, le mal ne serait que de prendre la place de la Lumière pure dans les tréfonds, y poser notre psyché relative et destructrice par ignorance, modifiant de façon incongrue et déplacée l’ordre antérieur sur lequel se fondent toutes les psychés des univers. Ce qu’on peut sans crainte formuler par ceci, usurper la place de Dieu, ou à la limite celles des dieux.
Chose que ceux-ci dans leur science ou instinct de survie ne peuvent en aucun cas laisser passer.

Maintenant de tout ceci, faites en ce que vous voulez, ce ne sont après tout que des mots de boue, très relatif, donc.

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s