Microbe

D’où puis-je parler si ce n’est de moi ? d’un moi retiré, abstrait, distant, hors de ce monde, sans importance dans ce monde. Ne parlant pas de moi, ne mettant pas en avant ce qui est derrière le voile épais des choses, toutes ces choses qui existent pour que nous soyons, qui peuvent nous blesser, jusqu’à ce que nous entendions et voyions de quel sujet il s’agit, ce que nous avons à faire pour que cela soit bon. Il y a un motif à l’existence, un seul, consistant à accomplir ce que nous sommes réellement, en empruntant de nombreuses voies différentes qui se recoupent peut-être. Des erreurs aussi, que l’on corrige ou répète pour en comprendre le signe. Nous ne pourrons sortir d’ici en persistant dans ce qui est mauvais et qui nous mine. Nous sortirons d’ici une fois que nous aurons réalisé de quel bien il s’agit. Intériorisé ce bien. Vivant consubstantiellement avec lui. Étant bien et sans illusion. Quand celles-ci tombent, nous nous retrouvons.

Pensez donc que nous pourrions n’être qu’une sorte de microbe en proie à des problèmes de générations et de survie, des questions de ressources et d’alimentation, de niches et d’abris pour ne pas geler ou cuire au soleil, des histoires de locomotions, de dépenses de carburant pour nous mouvoir, de comptes à dormir debout, de bijoux et de métaux à exhiber afin de séduire le monde microscopique, enfin, non, il reste quelque espoir dans cette capacité à prolonger le regard vers l’infini, ce qui en vérité peut nous faire grandir jusqu’à atteindre notre dimension effective. Plus raisonnable, c’est à dire ayant un peu de sens. En rapport avec notre psychisme. Mais il y a des murs à faire tomber, des pièges et des carcans oppressifs nous retenant et nous effrayant, nous paralysant dans un silence de glace. Monstrueuse nuit de l’univers sans le moi. Nous sommes tous concernés par cette première personne, une et multiple. Sans elle, nos œuvres sont vaines et vides, elles ne sauraient se suffire à elles-mêmes, elles seraient insensées, absurdes, dérisoires. Enfermées dans cette bulle terrestre égarée.

Si cela vous inspire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s